Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2018

Nos vacances près d'Alméria

Nous souhaitions passer nos vacances de la Toussaint au sud de l'Espagne, aux alentours de Séville pour visiter cette très belle ville. Mais comme nous nous y sommes pris trop tard et que nous avions pour critère de partir de l'aéroport du Luxembourg, nous avons été obligés de nous replier sur un hôtel près d'Alméria, à l'Est de l'Andalousie. Pour la première fois, nous sommes partis à trois, avec Thibaut, Benjamin et Vincent ayant cours pendant la première semaine et nous rejoignant à Metz pour passer la deuxième semaine de vacances de la Toussaint. La région d'Alméria concourt, avec pas mal de chances de succès, pour être désigné comme le coin le plus moche de notre terre. En effet, toute la partie non urbanisée de l'étroite plaine côtière est recouverte, sur des milliers et des milliers d'hectares, par des serres en plastique blanc, dans lesquelles poussent les fruits et légumes "made in España" qui inondent nos grandes surfaces l'hiver, au détriment de la nappe phréatique du secteur, surexploitée. Mais tout va bien, il paraît que l'on construit à tours de bras des usines de désalinisation de l'eau de mer pour répondre aux besoins de ces plantes. Heureusement, nous avons loué une voiture pour rayonner dans la région, et parcourir pas moins de 1350 km en 5 jours pour rejoindre les principaux centres d'intérêt du secteur, sous une météo clémente, majoritairement ensoleillée et avec des températures comprises entre 22° et 26°C. Pas trop loin de l'hôtel, nous avons visité Alméria, cité balnéaire et portuaire plutôt moderne, sans réel charme, mais qui vaut le détour pour sa forteresse mauresque, l'Alcazaba, qui domine la ville depuis le 10ème siècle et qui a été agrandie ensuite par les rois chrétiens, et pour sa très belle et împosante cathédrale. Cet édifice ressemble plus, vue de l'extérieur, à une forteresse qu'à une cathédrale, en raison des tours crénelées et des murs imposants construits pour la prémunir contre les attaques des pirates berbères. Mais l'intérieur est splendide. Nous avons également parcouru l'intérieur de la province où se trouve en particulier le désert de Tabernas, secteur très aride et au relief très découpé rappelant l'Ouest américain et où ont été tournés un certain nombre de films et notamment les westerns spaghetti de Sergio Léone. Ce secteur est l'un des 4 plus gros producteurs de gypse au monde (on en fait notamment du plâtre), et nous avons pu bénéficier d'une visite privée, rien que pour nous trois, d'une grotte de gypse, creusée par une rivière souterraine. Ici ni stalactites, ni stalagmites, mais des parois et plafonds entièrement constitués de cristaux de gypse. Enfin, un beau parc naturel occupe la côte orientale du golfe d'Alméria, formé de collines ocres et arides, d'origine volcanique, qui surplombent la Méditerranée, avec une alternance de falaises et de calanques et de belles plages de sable fin. Nous nous sommes baignés, Thibaut et moi, dans un eau délicieusement douce, et Thibaut s'est exercé à dessiner sur le sable des Indalos géants, ces personnages attrapant un arc-en-ciel qui sont censés chasser les mauvais esprits et sont devenus le symbole de cette région. Plus loin, nous avons visité la très belle ville de Grenade, une des plus belles d'Espagne, située sur un haut plateau au pied des sommets enneigés de la Sierra Nevada. Cette ville comporte de très nombreux monuments, notamment religieux avec en particulier une très belle cathédrale et un superbe monastère de Saint Geronimo, qui cache une église époustouflante par la qualité de sa décoration intérieure, de ses peintures murales et de son retable. Notre grand regret est de n'avoir pas pu visiter l'Alhambra, en dehors d'une toute petite partie libre d'accès. Je n'avais pas fait attention à la nécessité de réserver longtemps à l'avance ses places sur internet (les premières places disponibles ne sont pas avant le 24 novembre prochain !). Nous avons pourtant veillé tard, à la recherche d'hypothétiques places remises en vente à minuit pour le jour même suite à des annulation, en vain. Nous avons aussi visité la ville de Guadix, située elle aussi sur un haut plateau au pied de la Sierra Navada, connue en particulier pour ses quelques 2000 maisons troglodytes encore habitées, creusées dans les monticules argileux qui entourent la ville. Cela donne un spectacle curieux de toutes petites collines très découpées, devant lesquelles les murs des maisons troglodytes sont peints en blanc et au-dessus desquelles émergent des cheminées blanches. De retour, nous avons traversé la Sierra Nevada par le col de Puerto de la Guarra situé à 2000 m d'altitude (14°, et sa route très étroite, pour redescendre vers la Méditerranée par le secteur des Alpujarras et ses villages blancs accrochés à flanc de colline. Enfin, nous avons poussé sur la côte vers l'Ouest, jusqu'à quelques dizaines de kilomètres de Malaga, pour rejoindre le très beau village blanc de Frigiliana, construit à flanc de colline au-dessus de plantations d'avocats, avec son quartier mauresque au sommet, puis la ville de Nerja, construite sur la falaise surplombant la mer, en face du Maroc. Nous avons flâné sur le balcon de l'Europe qui surplombe une eau très claire, et dans les rues bordées de petites maisons blanches aux toits plats. Cette ville de Nerja est un peu une enclave britannique officieuse en Espagne, puisque nous y avons même vu deux mariages d'anglais, avec messe en anglais dirigée par un prêtre visiblement britannique. Nerja nous avons également visité, mais là avec un groupe plus nombreux et bruyant, d'immenses grottes, avec stalactites et stalagmites cette fois-ci, et peintures rupestres mais non présentées aux visiteurs pour les conserver le mieux possible. Ces grottes sont vraiment impressionnantes, avec la plus grande colonne au monde (32 mètres de haut) et une très grande variété et profusion de formations. Voilà comment nous avons passé un très agréable séjour. A bientôt pour les photos de ce séjour.

Écrire un commentaire