Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2018

Rentrée 2018

C'est une rentrée très particulière pour la famille que nous vivons avec les départs de la maison de nos deux grands. Benjamin a rejoint Orléans et sa résidence universitaire où nous sommes allés l'installer dans un petit studio il y a quelques jours, pour rentrer à Polytech Orléans, l'école d'ingénieurs qu'il a choisi d'intégrer, et Vincent vient de partir pour Cachan et sa petite chambre de résidence universitaire pour commencer ses cours de mathématiques et d'informatique à l'ENS. Vu toutes les activités qui sont organisées pour eux, week-end d'intégration compris, nous ne les reverrons sans doute pas avant les vacances de la Toussaint. Nous ne sommes donc plus que trois à la maison avec notre petit Thibaut, qui entre en 3ème et à qui cela fait tout drôle de se retrouver le seul enfant de la famille. Catherine a repris les cours avec une classe de 24 élèves en double niveau CP et CE1. Mais avant la rentrée, et entre les formalités pour l'inscription et le logement des enfants et les séjours à Orléans et Paris pour préparer leur installation, nous avons réussi à passer quelques jours dans les Vosges, C'est ainsi que nous avons visité la citadelle Vauban de Bitche, tout à l'Est de la Moselle, Cette citadelle, construite sur un énorme socle rocheux qui surplombe la ville de Bitche, est la seule à ne s'être pas rendue pendant la guerre de 1870, au prix d'un long siège et de la destruction de la ville, une résistance absurde qui n'a évidemment pas empêché les français de perdre la guerre de 1870... Ensuite, nous avons pris la direction du sud pour voir le plan incliné d'Artzwiller-Saint-Louis, qui est un système d'ascenseur à péniches sous la forme d'une grande baignoire qui monte et qui descend sur environ 45 m, qui permet d'éviter 17 écluses et au canal de la Marne au Rhin de franchir ainsi l'obstacle des Vosges. Puis, en empruntant la vallée du cristal et la vallée de la Zorn, nous avons rejoint Dabo où une chapelle a été érigée sur un rocher en grès, dont la tour offre une très belle vue sur cette partie des Vosges et la plaine d'Alsace au second plan. Après une journée dans la famille de Catherine à Ranrupt, qui nous a permis de faire le plein de confitures du Climont et de foie gras, et deux nuits abrégées par la sonnerie de l'Angélus à 7 heures du matin par les cloches de l'église voisine de notre hôtel, nous sommes rentrés à Metz par des chemins détournés, qui nous ont emmenés au Mont-Saint-Odile, puis au Donon. Le Mont Saint-Odile est le haut-lieu spirituel de l'Alsace, surmonté par l'Abbaye de Hohenbourg, couvent fondé par la patronne de l'Alsace, qui offre une vue imprenable sur la vallée du Rhin entre Strasbourg et Sélestat. Mais cet aspect spirituel n'est pas l'apanage de la chrétienté, puisque les celtes y avaient édifié un "mur païen" de plusieurs kilomètres, dont nous avons longé une partie au cours d'une belle promenade dans la forêt. Hélas nous avons loupé la journée de réflexion figurant au programme spirituel de ce lieu sur la phrase suivante : "le vin réjouit le cœur de l'homme et n'attriste pas celui de la femme" ! Ensuite nous sommes allés grimper au sommet du Donon, qui marque la limite entre l'Alsace et la Lorraine et est surmonté d'un petit temple d'inspiration antique. Ce sommet a en effet dédié à plusieurs dieux, par les celtes d'abord, puis par les gallo-romains qui y honoraient Mercure, le dieu des voyages. Ce furent donc trois belles journées au grand air. Vous verrez dans quelques temps des photos de cette petite escapade, ainsi que du spectacle de son et lumières, que nous sommes allés voir un soir, projeté sur la façade de l'hôtel de ville et des bâtiments adjacents, sur la place Stanislas.

14/08/2018

Une semaine dans le Jura

Nous sommes partis passer une semaine dans le Jura, dans la maison d'amis à Fort-du-Plasne, petite commune du Jura située à environ 900 m d'altitude sur le plateau de Saint-Laurent de Grandvaux, près de la capitale de la lunetterie, Morez. Nous y avons passé un très agréable séjour avec beaucoup d'activités très variées. Nous avons fait un peu de VTT autour des très nombreux lacs que compte la région, que ce soient les quatre lacs près de la commune du Frasnois, où nous sommes ensuite baignés, ou le lac de Chalain, où Catherine avait fait son stage d'intégration quand elle a commencé ses études de professeur de sport au CREPS, ... au siècle dernier. Catherine et moi avons également testé le tandem VTT avec nos amis, elle pour rejoindre le lac de l'Abbaye, près de Saint-Laurent de Grandvaux, et moi pour en revenir après notre sortie d'aviron. Nos amis rameurs ont en effet un deux de couple sur place, dans lequel nous avons fait quelques sorties, filmées par Benjamin avec son drone. Nous avons fait de la marche, à la découverte des beautés naturelles de la région. Nous sommes ainsi montés au Crêt de la neige, le point culminant du massif du Jura avec ses 1718 m d'altitude, à partir de Lélex. La première partie de l'ascension est sans intérêt et relativement raide, et la plupart des gens utilise les télésièges de la station pour l'éviter, mais ils ne fonctionnaient pas ce jour et nous avons donc tout grimpé en un peu plus de 2 heures de marche. Au sommet, nous avons découvert une vue à 360° avec d'un côté le lac Léman, Genève et son jet d'eau sur fond de massif du Mont-Blanc, visible très nettement uniquement par temps clair, ce qui n'était pas le cas, de l'autre une vue sur le massif du Jura. Nous avons fait d'autres promenades plus courtes, soit en montagne, comme celle qui longe la crête du belvédère des quatre lac au Pic de l'Aigle, avec une très belle vue sur les fameux quatre lacs et sur les montagnes environnantes. Ou celle du belvédère du Bulay, à Foncine-le-Haut, d'où nous avons eu une magnifique vue sur le Mont-Blanc, le temps étant cette fois très clair. Soit à la découverte des nombreux cours d'eau de la région. Ainsi, nous avons surplmbé les petites gorges de la Langouette, près des Planches-en-Montagne, très étroites et profondes de 47 m, avec son usine d'hydroélectricité à l'entrée. Nous avons cheminé le long des pertes de l'Ain, où l'Ain s'enfonce dans une faille, dont la voute s'est effondrée, avant de réapparaître quelques mètres plus bas. Nous avons tenté les cascades du Hérisson, mais la vue du saut Gérard sans eau ne nous a pas encouragés à aller plus loin. Nous avons aussi découvert les sources de la Saine (non il n'y a pas de faute d'orthographe), qui est censée sortir d'un pierrier l'été (l'hiver elle jaillit d'un gouffre situé plus haut), mais qui était à sec en cette période de sécheresse. Le site n'en est pas moins très beau avec son pierrier et ses formations géologiques. Et cela ne nous a pas empêché d'aller nous baigner(enfin, juste notre ami et moi) dans l'eau glacée de la Saine quelques kilomètres plus bas. Nous avons aussi fait de l'escalade sur la via ferrata de la falaise de la roche au Dade, qui domine la ville de Morez. Nous avons enfin fait une sortie culturelle avec la visite de la villa Palladienne de Syam. Il s'agit d'une maison extraordinaire formant un parallélépipède de 24m de côté, de 4 étages, dont 3 comportent 8 pièces chacun, tandis que le dernier ouvre sur belvédaire qui assure l'éclairage zénithale de la rotonde centrale du palais, laquelle dessert toute les pièces à partir de balcons circulaires. Il a été construit sur le modèle des palais de l'architecte italien de la Renaissance Andrea Palladio pour Jean-Emmanuel Jobez, richissime patron de forges et homme politique. Les actuels propriétaires, de véritables passionnés, qui la font visiter et l'entretiennent amoureusement, l'ont acheté aux descendantes du Président Sadi Carnot, dont la famille était devenue propriétaire suite à un mariage à la fin des années 1910. Ce palais, richement meublé d'origine comporte notamment une très belle et unique collection de papiers peints panoramiques du 19ème siècle, imprimés au tampon, entièrement restaurés. Cette semaine a donc été très occupée et est passée beaucoup trop vite ! A bientôt pour les photos de ce séjour et de nouvelles aventures de la famille.

03/08/2018

Juillet à Metz

Le suspens vient de toucher à sa fin avec l'annonce des résultats de Benjamin et Vincent à leur concours d'ingénieur.

Benjamin a été reçu à son premier choix, l'école Polytech d'Orléans, option génie civil et géo-environnement, et Vincent a été reçu à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, il sera donc fonctionnaire stagiaire dès le 4 septembre prochain, et il s'engage dans une carrière d'enseignant-chercheur en mathématiques.

Catherine a déjà trouvé un logement pour Benjamin dans une résidence étudiante et nous irons prendre possession du studio et le meubler à la fin du mois.

Une page commence donc à se tourner doucement, avec des grands que l'on ne verra quasiment plus que pour les vacances. Heureusement, il nous reste Thibaut et nous allons pouvoir bien nous en occuper...

Catherine est néanmoins soulagée de voir Vincent et Benjamin avoir réussi leur concours et être inscrits dans une école qui correspond à leur souhait.

Elle a commencé ce début d'été un peu stressant par une belle 6ème place en finale des championnats de France d'aviron catégorie vétérans, au Creusot, en quatre de couple (deux rames par rameuse) avec un équipage composé pour moitié d'anciennes rameuses de compétition et de rameuses loisirs. Elles avaient un beau bateau et ont très bien ramé, même si la finale a été difficile à enchaîner après une demi-finale bien maîtrisée mais éprouvante.

Quant à moi, j'étais également dans un quatre de couple, mais qui ramait nettement moins bien et a tout juste réussi à éviter la cuiller de bois de quelques petites secondes, en finissant avant-dernier de la finale C et donc avant-dernier bateau de la catégorie. Bref une expérience à oublier rapidement...

Thibaut passe en 3ème l'an prochain, avec de très bons résultats tout au long de l'année.

Du coup avec les concours des enfants, et les incertitudes afférentes, nous n'avons rien prévu cet été. Nous partons quand même demain passer quelques jours dans le Jura chez des amis qui nous prêtent très gentiment leur maison, pour échapper à la canicule, puis nous verrons pour la suite des vacances comment on s'occupera.

Vous verrez dans l'album photos qui suivra une photo de nos nouveaux voisins, des chevreuils qui ont élu domicile dans le petit bois au-dessus de la maison et que l'on voit très souvent le soir sortir pâturer dans le champ qui longe notre jardin.

Vous y verrez également des photos de Constellations, l'événement artistique estival de Metz, dont le point d'orgue est la projection laser sur la façade de la cathédrale, mais qui comporte bien d'autres installations, dont 165 petits bateaux colorés sur l'eau.

A bientôt pour de nouvelles aventures de la famille.