Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2020

Début des vacances à Bordeaux

Cette année scolaire extra-ordinaire est enfin terminée. Catherine, après avoir fait cours à la maison et avoir appris à manier les outils de visioconférence pour accompagner ses élèves, est repartie en direction de Cussac-Médoc pour les 2 dernières semaines d'école.

Elle n'y retournera plus, puisque elle a été affectée pour l'année prochaine dans un école de Bordeaux - Caudéran, peu éloignée de la maison, où elle fera cours à 28 élèves de CM2. Voilà pour elle une très bonne nouvelle.

Benjamin nous a quitté début juin pour aller faire son stage auprès d'une entreprise de construction et de réparation de ponts. Il devait aller à Paris, pour la révision des ponts de la ligne 6 du métro, travaux repoussés en raison du COVID-19. Il a donc été redirigé vers des travaux de réparation d'un pont dans le Loiret, où il apprend le métier jusqu'à la fin du mois d'août.

Vincent a quasiment terminé son stage de recherche en math à la maison, il a remis son rapport et doit maintenant le présenter dans les prochains jours avant de pouvoir prendre des vacances. Il a été pris à l'université de Paris Dauphine pour faire son master 2 l'an prochain. Il va donc falloir qu'il se trouve un logement à Paris ou en proche banlieue, ou plus exactement que Catherine lui trouve un logement.

Eva, une des mes filleules, est venue nous voir avec une copine pour faire un tour de la Gironde à vélo pendant une semaine. Après un premier circuit entre Arcachon et Bordeaux via la route des châteaux du Médoc, elles sont repassées par la maison et sont reparties avec Thibaut qui les a accompagnées sur 3 jours en direction de La Réole.

De retour de ce petit périple, il a commencé à apprendre le code de la route dans l'objectif d'essayer d'être prêt à le passer avant fin juillet, enfin c'est l'objectif que je lui ai fixé, afin qu'il puisse ensuite prendre des cours de conduite et que l'on puisse commencer la conduite accompagnée à l'automne.

Eva est revenue une semaine plus tard pour effectuer un stage pendant le mois de juillet auprès de la police nationale, en partie pour encadrer le dispositif des vacances apprenantes dans les quartiers de la politique de la ville de la métropole bordelaise, en partie pour découvrir les activités de la police.

Avec elle, nous sommes allés voir le spectacle de son et lumière autour de la peinture présenté à l'intérieur de la base sous-marine de Bordeaux. Il s'agit d'une base d'entretien des sous-marins construite par les allemands pendant la seconde guerre mondiale. Cette base étant indestructible, il a fallu lui trouver une nouvelle destination et c'est ainsi qu'elle est devenue un lieu unique, original et exceptionnel d'expositions.

Il faut imaginer 6 grands bassins de carénage en eau traversés par des passerelles, et une citerne, sur les murs desquels sont projetés des extraits d'oeuvres animées de Paul Klee, puis des extraits d'oeuvres de Gustav Klimt.

Le spectacle est d'une grande beauté.

Hier, nous sommes allés faire le tour du Bassin d'Arcachon en bateau. Nous avons fait le tour de l'ïle aux oiseaux et de ses cabanes tchankées (sur pilotis) par le nord, puis avons remonté toute la côte de Lège Cap-Ferret jusqu'au cap et sommes ensuite sortis du bassin par la passe nord à l'ouest du banc d'Arguin, jusqu'au sud de la dure du Pyla, et sommes revenus à Arcachon. Une belle balade de 3 heures sur le Côte d'Argent, un grand catamaran, dont il faut signaler la qualité et la fiabilité des commentaires du commandant.

Les vacances pour moi sont pour le mois d'août et nous recherchons des lieux de villégiature dans le Pays Basque et la Dordogne, mais apparemment ce n'est pas facile à trouver, voilà une bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme de ces deux territoires.

A bientôt pour de nouvelles aventures et quelques photos.

 

22/05/2020

Nouvelles du déconfinement de la famille.

La famille a relativement bien vécu le confinement. Les enfants sont restés devant leur ordinateur, à travailler et à jouer, avec une très bonne excuse pour ne pas sortir.

Catherine a continué la classe à distance en envoyant les devoirs à ses élèves et en les corrigeant, et je suis allé travailler chaque jour dans des bureaux vides pour organiser le travail du service.

Le déconfinenemt n'en a pas moins été le bienvenu, comme la levée d'une chape de plomb et cela a vraiment fait du bien de retrouver une semi-liberté et à ne plus avoir à remplir une attestation pour le moindre déplacement.

Ce déconfinement nous a permis de reprendre les sorties et, au lieu de nous précipiter vers les plages à peine ouvertes au public, nous sommes allés le long de l'estuaire de la Gironde.

Notre première destination a été Bourg-sur-Gironde, située au bord de la Dordogne, juste avant le début de l'estuaire, sur la rive droite, à l'entrée du Blayais. Elle est la ville de naissance de Léo Lagrange, ministre de l'éducation du Front Populaire.

C'est une jolie petite ville sur deux niveaux, avec une ville basse, et une ville haute construite sur la falaise, anciennement fortifiée. La ville basse comporte un beau lavoir, tandis que la ville haute compte quelques belles maisons, dont une villa mauresque et la citadelle. Cette citadelle a été incendiée par les allemands et restaurée depuis par la commune.

Covid-19 oblige, nous n'avons pas pu visiter le musée de la citadelle qui donne accès à un souterrain qui contient des cuves à pétrole datant de la seconde guerre mondiale.

En sortant de la ville, nous sommes allés sur la corniche de la Gironde, une petite route qui longe le début de l'estuaire longée par de belles maisons fleuries qui lui donnent un faux air de riviera. Là, nous avons découvert le Frisco, malheureusement à marée haute, qui est un bateau sabordé par les allemands en août 44 pour empêcher les alliés d'accéder à un dépôt pétrolier.

Pour l'ascension, nous avons décidé de partir faire le tour de l'estuaire. Nous sommes donc allés dans un premier temps à Soulac-sur-Mer, petite station balnéaire au nord de la Gironde près du phare de Cordouan, où nous nous sommes promenés sur la plage, avons trempé les pieds dans l'eau, puis avons fait un tour de la ville, en passant par la basilique Notre-Dame de la fin des terres. Cette basilique est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, car elle marque le début du chemin de Compostelle pour les pèlerins britanniques. Nous sommes ensuite allés au Verdon-sur-Mer, pour prendre le bac et traverser les 12 kilomètres de l'estuaire vers Royan.

A Royan, nous nous sommes promenés sur le front de mer, puis sommes repartis vers Bordeaux en longeant l'estuaire.

Nous nous sommes arrêtés à Talmont-sur-Gironde, un des plus beaux villages de France construit sur une petite presqu'ïle. La première chose que l'on voit de loin, c'est l'imposante église romane du village, l'église Sainte-Radégonde, construite sur une falaise calcaire. Le village a été fondé par le roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine Edouaard 1er en 1284 et a longtemps été une redoutable place forte. Les ruelles étroites de la commune sont bordées de maisons basses blanchies à la chaux et de murs de pierre, et très fleuries.

Nous avons passé une belle journée, et en avons rapporté quelques coups de soleil.

A bientôt pour de nouvelles aventures et quelques photos.

 

 

 

08/03/2020

Vacances de février aux Ménuires

Nous sommes retournés dans les Alpes pour faire du ski pendant ces vacances de février. Nous sommes certes moins loin des Pyrénées mais cette année, la douceur de l'hiver n'était vraiment pas propice à la pratique du ski dans ce massif. Au point qu'une station a cru bon de récupérer de la neige en altitude par hélicoptère pour blanchir ses pistes un peu trop vertes.

Donc, pour éviter l'absence de neige ou de skier en maillot de bain ou sous la pluie dans la soupe, nous avons décidé au dernier moment de rejoindre les Alpes et la station des Ménuires où nous avions pris nos habitudes ces dernières années.

Bien nous en a pris, car nous avons passé une très bonne semaine de ski, avec plusieurs jours de beau temps malgré des prévisions météo très pessimistes, et de fortes chutes de neige qui nous ont permis de skier dans de très bonnes conditions, avec beaucoup de poudreuse, de la neige douce, presque pas de verglas et quasiment pas de soupe, même en bas.

Nous ne sommes partis qu'à trois avec Thibaut, car Vincent était en vacances quinze jours avant, vacances qu'il a passées chez nous devant son ordinateur.

Benjamin était en vacances en même temps que nous et en a profité pour se promener. Il est tout d'abord allé skier et faire une promenade dans la forêt en traîneau tiré par des chiens à Bromont, une station à mi-chemin entre Sherbrooke et Montréal. Il est allé ensuite rejoindre un copain à New-York, à la découverte des nouvelles tours édifiées depuis notre visite il y a maintenant 5 ans, et pour voir le Madison Square Garden plein comme un oeuf pour accueillir un march de basket NBA.

Il s'était plaint d'avoir beaucoup marché lors de notre séjour New-Yorkais, mais je crois que là aussi, lors des 3 jours passés à Manhattan, il a bien usé ses baskets.

Benjamin a maintenant passé la moitié de son séjour au Québec et nous nous préparons à le rejoindre pendant les vacances de Pâques, si du moins le Covid-19 n'interromps pas les liaisons transatlantiques.

A bientôt pour des photos des Ménuires et de nouvelles aventures.